Se connecter à son espace pro

Se connecter

s’inscrire à l’espace pro

s’inscrire
Fermer
Votre inscription a bien été enregistrée. Fermer
Merci, votre inscription a bien été enregistrée.
Fermer
 

Le vertige : c’est ce qu’a éprouvé l’auteur lorsque, professeur à l’université de Kazan, militante communiste qui n’avait jamais douté de la légitimité du parti, elle fut arrêtée, séparée des siens et condamnée à dix-huit ans de réclusion pour un crime politique imaginaire. Cela se passait en Union soviétique, au début de l’année 1937. D’abord enterrée vive dans une cellule d’isolement, à Iaroslav, celle qui parle ici fut envoyée ensuite dans les camps de la Kolyma, au fin fond de la Sibérie. Ses convictions s’en trouvèrent profondément ébranlées, mais non pas sa curiosité, l’attention qu’elle portait aux autres et notamment à ses compagnes de prison. D’où la sérénité, l’humour et la justesse qui, quelque trente ans après sa parution, continuent de marquer ce récit.


 


Traduit du russe par Bernard Abbots, avec le concours de Jean-Jacques Marie


 

Nos collections
Points Documents
Documents
Date de parution 17/04/1997
8.40 € TTC
544 pages
EAN 9782020316361
 

Envoyer par mail

envoyer
Fermer

Envoyer par mail

Partage correctement effectué. Fermer

Acheter

livre papier Fermer
Fermer